S'abonner à la Newsletter | Qui sommes nous ? | Recherche  
 



 
   Centre d'appui pour la prévention des infections    associées aux soins Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

Hémocultures

 

Comment améliorer la prescription et

les bonnes pratiques de prélèvement des hémocultures ?

 

L'objectif est de réduire le risque de contamination des hémocultures, pourquoi ?

• C’est fréquent : 2 à 6% des hémocultures prélevées.
• L'interprétation est difficile : difficulté de différencier contamination/bactériémie selon le type de bactérie isolée.
• C’est dangereux pour le patient : faux positif et traitement inutile.
• C’est coûteux pour l'institution : augmentation du nombre d'examens et de la durée de séjour.

De plus, une bonne pratique de prélèvement améliore la qualité du diagnostic biologique.

 

Ces outils sont proposés par le CClin et les Arlin du Sud-Est, en partenariat avec le laboratoire BD. Le contenu scientifique des diaporamas et de l'affiche a été élaboré par un groupe d'experts coordonné par le CClin Sud-Est, en toute indépendance du partenaire industriel.

Il existe en parallèle une formation en ligne proposée par le laboratoire BD qui a fait l'objet d'une relecture par des experts du CClin Sud-Est.

 

Mise à jour : 26/04/18